Développement personnel

Pouvoir : Comment avoir tout ce qu’on veut ? partie 3

bonjours mes champions, aujourd’hui nous continuons avec les lois 25 à 36.

Loi 25 : recréer soi-même

Nous ne devons jamais accepter les rôles que la société nous impose. Recréons-nous en nous forgeant une identité propre à nous-mêmes pour être singulier. Une identité qui attire l’attention et ne lasse jamais le public. Soyons le maitre de notre propre image, plutôt que de laisser les autres la définir pour nous.

Nous ne sommes pas ce que les autres pensent de nous, leur avis reflète leur vie, ce n’est pas nous et ça ne nous ressemble pas. Si nous incorporons des éléments dramatiques dans nos gestes et actions en public, notre pouvoir sera renforcé et notre personnage paraitra plus dominant.

Loi 26 : gardez vos mains propres

Nous devons apparaitre comme un parangon de civilité et d’efficacité. Nos mains ne doivent jamais être souillées par les erreurs et les mauvaises actions. Conservons cette apparence irréprochable en utilisant les autres comme boucs émissaires et grilles de chat pour dissimuler notre implication.

Loi 27 : jouez sur le besoin des gens de créer un culte

Les gens ont un désir irrésistible de croire en quelque chose. Alors devenons le point de convergence de ce désir en leur offrant une cause et une nouvelle foi à suivre. Gardons nos mots vagues mais pleins de promesses. Mettons l’accent sur l’enthousiasme plutôt que sur la rationalité et la pensée claire.

Donnons à nos nouveaux disciples des rituels à accomplir et demandons-leur de faire des sacrifices en notre nom. notre nouveau système de croyance nous apportera un pouvoir inestimable en l’absence de religion organisée et de grandes causes.

Loi 28 : entreprenez avec audace.

Si nous ne sommes pas sûr de notre action ne l’attendons pas. Nos doutes et nos hésitations affecteront notre exécution. La timidité est dangereuse si nous devons faire quelque chose, vaut mieux le faire avec audace. Les erreurs que nous commettons par audace sont facilement corriger par plus d’audace. Tout le monde admire les audacieux, personne n’honore les timides.

Loi 29 : planifiez jusqu’au bout

Celui qui ne planifie pas son succès, planifie indirectement son échec. La fin est tout. Planifions-la jusqu’au bout, en tenant compte de toutes les conséquences possibles, des obstacles et des coups du sort. En planifiant jusqu’à la fin, nous ne serons pas dépassés par les circonstances et nous saurons quand nous arrêter. Guidons doucement la fortune et aidons à déterminer l’avenir en pensant loin devant.

Loi 30 : faites en sorte que vos réalisations paraissent sans efforts

‘’lorsque vous vous montrez au monde et que vous affichez vos talents, vous suscitez naturellement toutes sortes de ressentiments, d’envies et autres manifestations d’insécurité… vous ne pouvez pas passer votre vie à vous inquiéter des sentiments mesquins des autres’’ Robert Greene.

Nos actions doivent sembler naturelles et exécutées avec aisance. Tout le labeur et la pratique qu’ils impliquent, ainsi que toutes les astuces, doivent être dissimulés. Lorsque nous agissons, faisons-le sans efforts. Agissons comme si nous pouvions faire beaucoup plus. Évitons la tentation de révéler à quel point nous travaillons dur. Cela ne fait que soulever des questions. N’apprenons à personne nos astuces, sinon elles seront utilisées contre nous.

Loi 31 : contrôlez les options ; Amenez les autres à jouer avec les cartes que vous avez en main

Les meilleures tromperies sont celles qui semblent donner le choix à l’autre personne. Nos victimes ont l’impression de contrôler la situation, mais elles sont en fait nos marionnettes. Donnons aux gens des options qui tournent en notre faveur, quelle que soit celle qu’ils choisissent. Forçons-les à faire des choix entre le moindre des deux maux, qui servent tous deux notre objectif.

Loi 32 : jouez avec les fantasmes des gens

La vérité est souvent évitée parce qu’elle est laide et désagréable. Ne faisons jamais appel à la vérité et à la réalité si nous ne sommes pas préparés à la colère que suscite le désenchantement. La vie est si dure et si pénible que les personnes capables de fabriquer de la romance sont comme des oasis dans le désert. Il y a un pouvoir énorme à exploiter des fantasmes des masses.

Loi 33 : découvrez le pouce de chaque homme

Tout le monde a une faiblesse. Greene appelle cela une brèche dans le mur du château. Cette faiblesse est généralement une insécurité ou une émotion ou un besoin incontrôlable. En outre, il peut également s’agir d’un petit plaisir secret. Quoi qu’il en soit, une fois trouvée, c’est un levier que nous pouvons tourner à notre avantage.

Loi 34 : soyez royal à votre façon ; agissez comme un roi pour être traité comme tel

Nous sommes ce que nous pensons être. La façon dont nous nous comportons, détermine souvent la façon dont nous sommes traités. À long terme, le fait de paraitre vulgaire ou commun incitera les gens à nous manquer de respect. Un roi se respecte et inspire le même sentiment aux autres. En agissant de manière royale et en ayant confiance en nos pouvoirs, nous donnons l’impression d’être destiné à porter une couronne.

Loi 35 : maitrisez l’art du timing

Toute bonne réalisation prend du temps pour être effective. Ne nous pressons jamais, car la précipitation trahit un manque de maitrise de soi et du temps. Soyons toujours patient, comme si nous savions que tout finira par venir à nous. Devenons un détective du bon moment. Sentons l’esprit du temps et les tendances qui nous mèneront au pouvoir. Apprenons à prendre du recul lorsque le moment n’est pas encore venu et à frapper férocement lorsqu’il est arrivé.

Loi 36 : méprisez les choses que vous ne pouvez pas avoir ; les ignorer et la meilleure des vengeances.

Lâcher prise procure une vie paisible car on n’est pas attaché sur ce que nous n’avons pas. Plus nous accordons de l’attention à notre ennemi, plus nous le rendons plus fort et une petite erreur est souvent aggravée et plus visible. Lorsque nous essayons de la réparer, il est parfois préférable de laisser les choses en paix.

S’il y a quelque chose que nous voulons, mais que nous ne pouvons pas avoir, ignorons-la. Moins nous y intéressons, plus nous semblons supérieurs. En reconnaissant nos ennemis ne serait-ce que pour nous battre avec eux, nous nous ouvrons à leur influence. En les ignorant, nous les annulons et comme ils n’ont pas de relations avec nous ils ne peuvent rien faire.

Blogueur & Infopreneur Camerounais Le dur travail bât le talent, lorsque le talent ne travaille pas dur. Namasté 🙏

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hello world.

This is a sample box, with some sample content in it.