Développement personnel

Pouvoir : Comment avoir tout ce qu’on veut ? partie 2

Bonjours mes champions, nous continuons aujourd’hui avec les 13 à 24 pour obtenir notre pouvoir.

Loi 13 : lorsque vous demandez de l’aide, faites appel à l’intérêt personnel des gens, jamais à leur pitié ou à leur gratitude.

si nous avons besoin de l’aide de quelqu’un, ne prenons pas la peine de lui rappeler les choses que nous avons fait pour lui dans le passé. Il trouvera un moyen de nous ignorer. Au contraire, découvrons dans notre demande quelque chose qui lui sera bénéfique, et soulignons-le avec deux grandes lettres, il répondra avec enthousiasme lorsqu’il verra qu’il y a quelque chose à gagner pour lui.

Quand j’avais l’idée de monter mon business en ligne et que je voulais les conseils d’un ami qui avait déjà excellé sur le domaine afin qu’il m’aide, il trouvait des excuses à bout de champ. Après mur réflexion, je me suis rendu compte que j’avais adopté la mauvaise méthode, qui était celle de mettre en avant ce que je voulais qu’il me donne. Il fallait que je me concentre sur ce qu’il va bénéficier de notre rencontre.

Ayant eu vent qu’il cherchait un nouveau local pour étendre ses activités, je lui ai parlé d’un local que je connaissais, qui pouvait être propice pour ses besoins. C’est en ce moment qu’il eut le temps pour qu’on en discute. Après quelques heures nous nous sommes rencontrés pour le déjeuner et je lui ai dit tout ce que je savais sur le local et à la fin je lui ai demandé s’il pouvait me donner des conseils pratiques pour mon projet et bien sûr il a dit oui et m’a prodigué ses conseils avec joie.

Cela peut être vu comme de la manipulation mais je dirai plutôt que c’est demander les choses de la bonne manière. Nous les humains, sommes égoïste par nature, que nous l’acceptions ou non, c’est un fait. Quoique nous fassions, notre esprit se pose toujours cette question : qu’est-ce que j’y gagne ? s’il n’y a rien à gagner alors nous n’agissons pas. Soyons particulièrement attentifs à cette loi surtout lorsqu’il s’agit de demander l’aide d’une personne plus expérimenté ou plus compétente que nous.

Ces personnes ne veulent pas perdre leur temps, alors faisons d’abord des recherches sur leur entreprise ou sur eux et voyons dans quel domaine nous pouvons les aider ou quel type de problème nous pouvons résoudre pour elle. Proposons d’abord notre solution en échange de ce que nous attendez d’elles.

Loi 14 : se faire passer pour un ami, travailler comme un espion

Il est essentiel de connaitre notre rival pour connaitre comment le surpasser. Utilisons des espions pour recueillir des informations précieuses qui nous permettront de garder une longueur d’avance sur lui. Mieux encore : jouons nous-même ce rôle d’espion sans qu’il ne s’en rende compte.

Dans les rencontres sociales polies, apprenons à sonder. Posons des questions indirectes pour amener les gens à révéler leurs faiblesses et leurs intentions. Il n’y a pas d’occasion qui ne soit pas propice à un espionnage astucieux. Lorsque nous aurons toutes les cartes en main, utilisons-les au bon moment.

Loi 15 : écrasez totalement votre ennemi

Tous les grands dirigeants depuis Moïse, savent qu’un ennemi redouté doit être complètement écrasé. Si on laisse une braise allumée, même si elle ne couvre que faiblement, un incendie finira par se déclarer.

On perd plus en s’arrêtant à mi-chemin qu’en l’anéantissant totalement : l’ennemi se remettra et cherchera à se venger. Ecrasons-le, non seulement dans son corps mais aussi dans son esprit.

Loi 16 : utilisez l’absence pour accroitre le respect et l’honneur

Tout comme trop de présence accentue le manque de respect, trop de circulation fait baisser le prix d’un produit : plus nous sommes vus et entendus, plus nous paraissons communs. Si nous sommes déjà établis dans un clan, le fait de nous en retirer temporairement nous rendra plus parlant et plus admiré. Nous devons apprendre à savoir quand partir. Créons de la valeur par la rareté.  

Loi 17 : maintenez les autres dans une terreur suspendue, cultivez un air d’imprévisibilité

Les humains sont des créatures d’habitudes avec un besoin insatiable de voir la familiarité dans les actions des autres. Notre prévisibilité leur donne un sentiment de contrôle. Renversons la situation : soyons délibérément imprévisible. Un comportement qui ne semble pas avoir de cohérence ou d’objectif les déséquilibrera et ils s’épuiseront à essayer d’expliquer vos mouvements. Poussée à l’extrême, cette stratégie peut intimider et terroriser.

Loi 18 : Ne construisez pas de forteresses pour vous protéger, l’isolement est dangereux

Le monde est dangereux, et les ennemis sont partout. Chacun doit se protéger. Une armure semble la plus sûre. Cependant, l’isolement nous expose à plus de dangers qu’il ne nous en protège. Les Armures nous coupent d’informations précieuses, nous rendent visible et sont une cible facile. Il est préférable de circuler parmi les gens, de trouver des alliés et de se mêler aux autres. La foule nous protège de nos ennemis.

Loi 19 : sachez à qui vous avez à faire, n’offensez pas la mauvaise personne

‘’ne supposez jamais que votre interlocuteur est plus faible ou moins important que vous« . Certaines personnes sont lentes à se vexer, ce qui peut vous amener à mal juger de l’épaisseur de leur peau, et à ne pas vous soucier de les insulter. Mais si vous offensez leur honneur et leur fierté, ils vous accablent d’une violence qui semble soudaine et extrême étant donné leur lenteur à se mettre en colère. Si vous voulez refuser des gens, il est préférable de le faire poliment et respectueusement, même si vous estimez que leur demande est imprudente ou leur offre ridicule’’ Robert Greene

Il existe de nombreux types de personnes dans le monde, et nous ne pouvons jamais supposer que tout le monde réagira de la même manière à nos stratégies. Trompons ou déjouons certaines personnes et elles passeront le reste de leur vie à se venger. Ce sont les loups déguisés en agneaux. Choisissons soigneusement nos victimes et nos adversaires, n’offensons ou ne trompons jamais la mauvaise personne.

Loi 20 : ne vous engagez avec personne

Il est préférable de bien réfléchir avant de se lancer dans n’importe quel engagement, car ’est l’idiot qui se précipite toujours pour prendre parti. Ne vous engagez dans aucun camp ni aucune cause à part vous-même. En gardant votre indépendance, vous devenez le maitre des autres. Montez les gens, les uns contre les autres et faites-les vous poursuivre.

Loi 21 : jouez au con pour attraper plus bête que son ombre

Faire semblant d’être intelligent que les autres, nous permet de dénicher les secrets des autres car personne n’aime se sentir moins intelligent que son voisin. L’astuce consiste donc à faire en sorte que nos victimes se sentent intelligentes, et pas seulement intelligentes, mais plus intelligentes que nous. Une fois convaincues de cela, elles ne soupçonneront jamais que nous avons des arrière-pensées. Et là, elles seront à notre merci.

Loi 22 : utilisez la tactique de l’abandon ; transformez votre faiblesse en pouvoir

Lorsque nous sommes plus faibles, ne nous battons jamais pour l’honneur. Choisissons plutôt de nous rendre. La reddition nous donne le temps de récupérer, le temps de tourmenter et d’irriter notre conquérant, et le temps d’attendre que sa puissance diminue. Montrons à l’ennemi que nous ne tirerons pas un avantage à l’attaquer et là nous diminuerons son enthousiasme. Ne lui donnons pas la satisfaction de nous battre et de nous vaincre, rendons-nous d’abord. En tendant l’autre joue, nous l’exaspérons et le déstabilisons. Faisons de la reddition un outil de pouvoir.

Loi 23 : concentrez vos forces

Conservez nos forces et nos énergies en les maintenant concentrées à leur point le plus fort. Nous gagnons plus en trouvant une mine riche et en l’exploitant plus profondément qu’en passant d’une mine peu profonde à une autre. L’intensité l’emporte sur l’extensité. Lorsque nous cherchons des sources de pouvoir pour nous élever, trouvons la clé maitresse qui ouvrira toutes les portes. Trouvons la grosse vache qui nous donnera du lait pendant longtemps.

Loi 24 : jouez le parfait courtisan

Le parfait courtisan prospère dans le monde où tout tourne autour du pouvoir et de la dextérité politique. Il est passé maitre dans l’art de la dissimulation. Il flatte, cède à ses supérieurs et affirme son pouvoir sur les autres de la manière la plus détournée et la plus gracieuse qui soit. Apprenons et appliquons les lois de la courtoisie, et il n’y aura aucune limite à notre ascension à la cour.

Blogueur & Infopreneur Camerounais Le dur travail bât le talent, lorsque le talent ne travaille pas dur. Namasté 🙏

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hello world.

This is a sample box, with some sample content in it.