Développement personnel

L’art subtil de s’en foutre. de Mark Manson

Bonjour mes champions, j’ai récemment lu le livre intitulé « l’art subtil de s’en foutre » de Mark Manson. Dans ce livre, il relève neuf leçons qui nous permettent de récupérer notre pouvoir et d’être libre de faire ce qu’on veut sans toutefois gérer l’avis des autres. Car l’avis des autres reste leur vie.

Leçon 1 : ne pas essayer

Nous connaissons tous le sentiment de surfer sur les réseaux sociaux et d’y voir toutes les personnes heureuses et satisfaites, des photos avec des moments qui crient de bonheur comme si tout le monde vivait une vie parfaite. Sur Facebook tout le monde est si heureux et nous voulons automatiquement avoir la même vie que ces gens, alors qu’au final rien n’est vrai. Au début du livre, Mark Manson introduit quelque chose qui trouble l’esprit de la plupart des lecteurs, il parle de la loi de « l’effort inverse » popularisée par le célèbre philosophe Allan Watt. Cette loi dit essentiellement ceci : la recherche d’une chose ne fait que renforcer le fait que vous en manquez dans votre vie. Exemple :

  • Plus nous voulons désespérément être riche plus nous nous sentons pauvres et indigne, indépendamment de l’argent que nous gagnons ;
  • Plus nous voulons désespérément être sexy et désiré, plus nous nous trouvons laid ou laide, quel que soit notre apparence physique réel ;
  • Plus nous voulons désespérément être heureux et aimé, plus nous nous sentons seul, et plus nous avons peur, quels que soient les gens qui nous entourent.

Nous nous disons peut-être que cette loi n’a aucun sens, et qu’elle ne fait que forcer les gens à ne pas poursuivre leurs rêves. C’est ce qu’il semble à première vue mais, l’auteur donne quelques exemples, où tout commence à avoir un sens. Si la loi de l’effort inverse fonctionne dans l’ordre inverse, elle doit aussi fonctionner dans l’autre sens, c’est-à-dire que si la poursuite du positif est négative alors la poursuite du négatif génère le positif. Rappelons-nous la dernière fois que nous sommes allés dans une salle de sport, mais que nous n’en avions pas envie et nous avons eu mal pendant toute la séance d’entraînement.

Effectivement nous étions satisfaits et très content de nous, après la séance d’entraînement ou lorsque nous vivions frugalement dans une petite pièce, afin de pouvoir nous offrir une maison plus grande et plus belle pour notre famille dans le futur. Il a probablement été difficile de ne pas acheter la plupart des bonnes choses que nous avions l’habitude d’acheter, mais cela en valait la peine n’est-ce pas ?  Alors la prochaine fois, rappelons-nous que ressentir des émotions négatives n’est pas mauvais à long terme, mais bien sûr, cela ne veut pas dire qu’être triste tout le temps est bon pour nous. Nous devons nous rappeler que dans la vie une certaine souffrance est inévitable.

Leçon 2 : le bonheur est un problème

Cette leçon est étroitement liée à la première. De nos jours, il semble que nous devons être heureux 100% du temps et que si nous sommes tristes, nous sommes hors norme. Ce fantasme est créé par les médias sociaux, le cercle de personnes dont nous nous entourons et aussi par tous les livres de développement personnel qui nous conseillent que tout ce que nous devons faire pour être heureux et d’être positif à tout prix, et de lire à haute voix 10 affirmations chaque matin devant un miroir. Le fait est qu’être heureux n’est pas un objectif final, et ne devrait pas l’être.

La plupart d’entre nous sont coupables de dire des choses comme : quand j’aurai acheté cette grande maison, je serai heureux où je ne serai heureux que si j’atteints ce que mon voisin a déjà atteint. Le bonheur n’est qu’une émotion et ne doit nous servir que de guide pour aller dans la bonne direction qui ne convient le mieux. Ainsi être triste et malheureux n’est pas mauvais si cela ne signifie pas être déprimé. C’est juste notre sentiment qui nous dit : « quelque chose ne va pas », et ce n’est qu’avec les émotions surtout les émotions négatives que nous pouvons chercher ce qui est le mieux pour nous dans la vie, et découvrir de nouveaux chemins. L’idée du bonheur sans fin s’accompagne d’un sujet sur les problèmes, les personnes qui recherchent l’état d’être tout le temps veulent généralement avoir une vie sans problèmes.

Je vais décevoir certains d’entre nous mais, nous devons entendre ceci : « tout le monde a des problèmes, quelle que soit sa situation financière, sa position dans la société, ou son état de santé ». Même les personnes les plus riches du monde sont confrontées à des problèmes et nous serions surpris, elles y sont confrontées quotidiennement tout comme nous. Notre problème peut être un « manque d’argent », le problème de la personne riche est « trop d’argent ». Avoir beaucoup d’argent est un vrai problème, et si nous ne sommes pas capables de le résoudre, le gouvernement est généralement le premier à en prendre une grande partie par le biais des impôts.

Dans la vie, il s’agit essentiellement de résoudre des problèmes, et plus nous serons doués pour cela, plus nous aurons de succès dans la vie. Souvenons-nous de ceci : « le bonheur dans la vie vient de la résolution de problèmes ». Mark Manson donne des conseils simples, mais efficaces sur la manière d’être heureux et épanoui dans la vie. Si nous demandons à quelqu’un ce qu’il attend de la vie, il est fort probable qu’il nous réponde quelque chose comme : « je veux être heureux, avoir une grande famille, et un travail qui me plaise ». Ses réponses sont tellement courantes et prévisibles, qu’en fait, elles ne veulent rien dire. Ne nous méprenons pas, ces choses ne sont pas quelque chose de mauvais, à avoir ou à vouloir dans la vie, mais la façon dont les gens définissent leur valeur est vague et non spécifique. Il ne va donc pas les diriger sur le bon chemin.

Dans la vie, au lieu de cela, essayons de nous poser cette question : « pourquoi sommes-nous prêts à nous battre ? Cela peut sembler cruel, mais de cette façon, nous découvrirons tout de suite nos valeurs, les plus vraies peut-être. Voulons-nous être un entrepreneur et ne pas avoir de patron à l’avenir ? mais sommes-nous prêt à sacrifier les cinq prochaines années où nous n’aurons pas de vacances ? et prendre tout notre argent pour alimenter notre activité ? Les vraies valeurs dans la vie sont déterminées par la douleur que nous sommes prêts à endurer pour atteindre les grands objectifs. La lutte est la chose qui donne un sens et une valeur aux choses que nous voulons obtenir.

Leçon 3 : vous n’êtes pas spécial

Ceci n’est pas destiné à être grossier ou à offenser qui que ce soit. Laissez-moi l’expliqué : aujourd’hui on entend des phrases comme : tu es spécial et donc tu devrais être fier de toi ; ou tu es extraordinaire, tu mérites d’être heureux, et bien d’autres. Nous sommes bombardés de ce genre de choses et ensuite nous avons l’impression que nous devrions être heureux sans aucune raison réelle. Mark explique qu’il est mauvais de se sentir réussi et heureux sans rien accomplir. Cela ne signifie pas que nous ne pouvons pas sourire à notre partenaire ou souhaiter une bonne journée au voisin qui part travailler, mais le fait que ce sentiment provienne simplement du fait que nous sommes la personne spéciale, peut être très toxique.

Le fait est que, la plupart d’entre nous sommes dans la moyenne. Oui, nous pouvons être exceptionnel dans certains domaines mais d’un autre côté, il y aura des activités pour lesquelles nous ne pourrions même pas nous considérer comme moyen. Par exemple : vous êtes peut-être doués pour comprendre les secrets de l’entrepreneuriat et aider beaucoup de personnes à s’en sortir, mais il est fort probable qu’il y ait plusieurs personnes plus douées que vous dans le domaine et qui font des millions en termes de chiffres d’affaires, mais cela ne veut pas dire que vous êtes médiocre, mais vous êtes au-dessus de la moyenne en faisant de votre mieux.

La clé de la vie n’est pas d’essayer d’être une personne exceptionnelle comme les autres, mais ironiquement d’essayer d’être normal. C’est une pilule difficile à avaler pour beaucoup de gens, ce qui signifie que nous ne changerons probablement pas le cours du monde en étant spécial dans un domaine. Quand nous comprenons enfin cela, c’est un sentiment très libérateur et c’est juste agréable d’être satisfait d’être normal.

Leçon 4 : la valeur de la souffrance

Comme nous l’avons mentionné dans la deuxième leçon, les luttes et les souffrances occasionnels ne prendront jamais fin dans notre vie. Elles font simplement partie de la vie tout comme le bonheur et l’épanouissement. Encore une fois, la chose importante à réaliser est la suivante : « Pourquoi sommes-nous prêts à souffrir ? » peut-être voulons-nous être notre propre patron et être libre financièrement ? mais après avoir essayé pendant trois mois, nous échouons et abandonnons. Pourquoi ? Parce que nous voulions l’objectif final et non le processus, nous ne voulions pas souffrir pour être un entrepreneur à succès.

La prochaine fois, essayons de nous concentrer sur le processus et si nous y prenons suffisamment de plaisir, nous savons que c’est le moment où nous allons réussir. Même si cela doit prendre cinq ans, ça n’a pas d’importance car nous aimons le processus. Plus on se détourne du résultat, il prend forme seul et plus vite qu’on ne le pensait.

Leçon 5 : vous êtes toujours en train de choisir

Même si cela peut paraître cruel, nous choisissons toujours comment nous réagissons à tout ce qui se passe dans notre vie. En d’autres termes, peu importe ce qui nous arrive, c’est nous qui décidons comment nous allons le prendre. Exemple : imaginez que l’entreprise que vous avez créé au cours des deux dernières années aient échoué à cause de la pandémie, vous avez fait de gros efforts pour la maintenir en vie, mais elle ne génère aucun profit.

Alors, vous avez dû la fermer et prendre un emploi à la place, ce que la plupart des gens vont faire dans cette situation et prévisible, ils seront en colère contre le gouvernement, contre les clients, ou même contre leur famille, en disant qu’ils ne les ont pas assez soutenus. Regardons, la situation sous un angle différent, au lieu de se plaindre de tout, il serait peut-être plus intelligent d’en tirer des leçons et de recommencer avec un meilleur plan. Alors, la prochaine fois que nous serons confrontés à un défi, rappelons-nous ceci : « la vie c’est 10 % ce qui nous arrive et 90% de la façon dont on y réagit ».

Leçon 6 : vous avez tort sur tout

Nous connaissons certainement une personne qui essaie d’avoir toujours raison, même si cela signifie mentir ou dire quelque chose qui n’est qu’une demie vérité. Avoir tort n’est pas mauvais du tout, on le perçoit comme tel à cause de notre égo, qui nous empêche d’admettre que nous avons tort. Même si notre cerveau le veut, cela est vrai même pour le sujet des valeurs, peut-être que nous étions habitués à avoir des valeurs il y a trois ans, qui sont complètement différentes maintenant, et nos valeurs actuelles seront très probablement différentes de celle du futur également.

Pour aller de l’avant, nous devons remettre en question et douter de chaque étape importante que nous franchissons, nous devons être ouverts à l’idée d’avoir tort, même si cela blesse un peu notre égo, sinon nous ne pourrons pas devenir une meilleure personne. Il existe une citation célèbre qui résume parfaitement cette leçon : « quand on croit tout savoir, il n’y a pas grand-chose à apprendre ».

Leçon 7 : l’échec est la voie à suivre

Le système scolaire nous apprend dès le plus jeune âge que l’échec est mauvais. Il le fait avec les notes, en gros, moins on fait des erreurs en cours, mieux on est noté. Plus nous faisons des erreurs, plus nous sommes bêtes. Selon les normes scolaires et comme nous allons à l’école dès notre plus jeune âge, nous pouvons imaginer l’effet que cela peut avoir sur notre état d’esprit à l’avenir.

Dans la vie réelle, les erreurs et les échecs sont des leçons, qui peuvent nous amener beaucoup plus loin que ce que nous étions avant. Bien sûr, les erreurs peuvent ressembler à des revers et elles en sont parfois vraiment, mais il y a un adage qui dit : « il est parfois nécessaire de faire un pas en arrière pour pouvoir faire deux pas en avant ». Alors, la prochaine fois, n’ayons pas honte lorsque nous échouons, ou lorsque nous faisons une erreur, prenez-la comme une occasion de s’améliorer.

Leçon 8 : l’importance de dire non

Malheureusement dans notre société, la pensée positive est promue dans presque tous les livres de développement personnel et nous sommes bombardés de messages sur le bonheur et l’ouverture à tous, de sorte que la plupart d’entre nous, finissent par croire que dire « non », est une mauvaise chose. L’auteur affirme que dire « non » en fait nos vies, bien meilleure. Nous devons dire « non ». Pourquoi ? cela a beaucoup à voir avec le sujet des valeurs. Il est très important de ne faire que les choses qui correspondent à nos valeurs sinon nous allons bientôt devenir malheureux.

Dire « oui tout le temps », ne nous ouvre pas toutes les options, en fait lorsque nous disons « oui », nous disons automatiquement « non » à quelque chose d’autre que nous ferions probablement à la place et cela fonctionne également à l’inverse, lorsque nous disons « non » à quelque chose nous nous ouvrons à d’autres options, qui peuvent correspondre davantage à nos valeurs. Oui, un large éventail d’expériences est certainement nécessaire et lorsque nous sommes jeunes. Après tout, nous devons découvrir par nous-mêmes ce qui nous intéresse, nous devons rester engagés dans quelque chose et aller en profondeur. Cela est vrai dans les relations, dans les carrières, dans la construction d’un meilleur style de vie, tout simplement dans tout.

Leçon 9 : Et puis tu meurs

Mark recommande à chacun d’être conscient de sa mort et se le rappeler de temps en temps. Cela ne signifie pas que, la première chose à faire après s’être réveillé le matin, est de se mettre devant le miroir et se dire, je vais mourir un jour. Toute cette idée de la mort peut sembler très morbide au premier abord, mais laissez-moi vous l’expliquer plus en détail : « se rappeler et savoir que l’on finira par mourir est très bon pour être reconnaissant de chaque jour passer ici sur terre, et pour se fixer les bonnes valeurs dans sa vie.

Nous connaissons tous quelqu’un qui est fortement orientée vers des valeurs négatives, telles que : « vouloir la célébrité, l’attention en permanence, pense être meilleur que tout le monde, et autres ». Ces choses peuvent nous faire nous sentir bien pendant quelques instants seulement, mais elles ne remplissent pas le but de notre vie. Ces valeurs peuvent satisfaire notre égo, pas notre cœur.

Quelles sont les choses auxquelles nous penserons sur notre lit de mort : une voiture chère ? un statut dans les réseaux sociaux ? ou la célébrité ? En vérité, nous ne penserons à aucune d’entre elles, n’est-ce pas ? Les choses auxquelles nous penserons sur un lit de mort sont celles qui nous transcende : « la famille, l’expérience ou l’art ». Comme le dit Mark, tout le sens de nos vies est constitué d’un désir inné de ne jamais mourir, et il existe de multiples façons d’y parvenir : « fonder une grande famille pour que nos enfants et même leurs enfants se souviennent de nous » ; « créer une entreprise qui apportera une énorme valeur ajoutée à de nombreuses personnes même après notre disparition » ou simplement « écrire un livre ».

Personnellement ce sont mes applications éducatives, mon livre, mon site éducatif, ce blog, mes différentes chaines YouTube et mon entreprise JOELPRO GROUP,  dont je suis fier parce qu’ils ont aidé beaucoup de personnes sur le plan national et international. Au moins quelque chose que mes enfants montreront à leurs enfants et j’espère qu’ils garderont en ligne pour que d’autres puissent en bénéficier même après ma mort.

C’est tout pour cet article et j’espère que vous avez aimé toutes ces leçons et merci pour votre attention. A très bientôt et bonne journée.

Blogueur & Infopreneur Camerounais Le dur travail bât le talent, lorsque le talent ne travaille pas dur. Namasté 🙏

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hello world.

This is a sample box, with some sample content in it.