Développement personnel,  Motivation

7 règles magiques pour devenir extrêmement productif !

Bonjour mes champions, j’espère que vous allez bien et que votre weekend s’annonce bien. Aujourd’hui, je partage avec vous un article qui vous permettra d’être rentable en peu de temps lorsque vous avez des tâches à accomplir. Beaucoup d’entre nous, se laissent toujours distraire par les choses qui ne nous permettent pas d’avancer. On les appelle les « voleurs de temps ». Alors comment faire pour rester toujours concentrés sur une tâche ? comment pouvons-nous effectuer une tâche correctement dans les délais ? Comment arrêter de toujours remettre au lendemain les activités à faire aujourd’hui ? Comment avoir la motivation en tout temps pour avancer dans nos projets ?

Après avoir lu certains livres sur la motivation, j’ai découvert une solution que je vais partager avec vous. Vous la connaissez certainement, car je l’ai déjà exploré dans un de mes articles, mais de manière brève. Aujourd’hui, je vais expliquer en détail comment utiliser cette technique pour multiplier votre productivité. Cette technique est tout simplement : « la technique POMODORO ».

Elle a été développée à la fin des années 1980 par un étudiant universitaire Francesco Cirilo. Il avait du mal à se concentrer sur ses études et a terminé ses travaux se sentant dépassé. Il s’est engagé à travailler juste dix minutes. Encouragé par ce défi, il a trouvé un minuteur de cuisine en forme de tomates Pomodoro en italien, et la technique pomodoro était née. La technique se compose de cinq étapes.

Étape 1 : choisir une tâche

Étape 2 : régler un minuteur de 25 minutes

Étape 3 : travailler sur votre tâche jusqu’à ce que le temps soit écoulée

Étape 4 : faire une pause de cinq minutes

Étape 5 : après chaque session de quatre pomodoro, faire une pause plus longue de 15 à 30 minutes

Il s’agit d’une technique très simple qui peut sembler inefficace pour beaucoup de gens mais, nous serions surpris de voir à quel point elle fonctionne bien. Personnellement, je l’utilise depuis quelques mois déjà et je suis même entrain de l’appliquer en écrivant cet article. Si vous voulez l’appliquer, voici quelques règles et conseils sans lesquels nous avons plus de chances d’échouer dans son application.

Règle numéro une : décomposons les tâches complexes

Prenons 15 minutes au début de notre journée de travail pour planifier nos pomodoro. Prenons notre liste de choses à faire pour la journée et notons le nombre de POMODORO nécessaires à chaque tâche. Si une tâche nécessite plus de 4 pomodoro, elle doit être divisé en plusieurs petites tâches réalisable.

Règle numéro 2 : les petites tâches vont ensemble

Toute tâche qui prendra moins d’un pomodoro, doit être combiné avec d’autres tâches simples. Par exemple : « payer le loyer, vérifier la messagerie, lire un article pomodoro », ces petites tâches peuvent être combinées en une seule session.

Règle numéro 3 : une fois qu’un pomodoro est fixé, il doit sonner

Le pomodoro est une unité de temps indivisible et ne peut pas être interrompu. Surtout pas pour vérifier les emails entrants, les tchats d’équipe, ou les sms. Toute tâche ou idée qui se présente doit être notée pour y revenir plus tard. Gardons un stylo et du papier à côté de nous, ou gardons notre liste de tâches en ligne ouverte.

Règle numéro 4 : éloignez-vous de l’écran pendant les pauses

Toutes les pauses ne sont pas égales. Si nos séances de travail pomodoro se déroulent sur notre ordinateur, ne nous contentons pas de passer sur Facebook ou Whatsapp. Lorsque le minuteur se déclenche, donnons à nos yeux et à notre cerveau une pause loin des écrans. Cela implique aussi notre téléphone. Nous pouvons par exemple : bouger, s’étirer, faire une mini méditation, prendre une collation, regarder les oiseaux par la fenêtre si nous travaillons à la maison, plier le linge ou débarrasser la table de la cuisine. Quoi que nous fassions, notre pause sera beaucoup plus rafraîchissante mentalement si, nous nous éloignons de l’hypnose lumineuse de notre ordinateur ou de notre téléphone.

Règle numéro 5 : informez les personnes qui vivent avec vous de la technique pomodoro

L’une des choses que nous devons éviter, c’est l’interruption, pendant que vous êtes au milieu d’une session. Sinon, certains nous interrompront avec des choses qui peuvent attendre, comme par exemple : « mon frère, peux-tu regarder cette vidéo amusante ? elle ne durera qu’une minute » et lorsque nous dirons non, ils seront contrariés et se fâcherons.

Règle numéro 6 : expérimentez avec la durée de vos pomodoro

Pour certains types de travail qui nécessitent des périodes prolongées, dans un état de créativité ou de réflexion poussée, ses 25 minutes peuvent être trop courte. A l’inverse, si nous ressentons une grande résistance mentale, ou si nous n’arrivons tout simplement pas à rester concentrés pendant 25 minutes, essayez un pomodoro de 15 ; 10 ou même 5 minutes.

Règle numéro 7 : prenez un pomodoro tampon

Certaines de nos tâches déborderont et nous ne les terminons pas. Pendant, une session de pomodoro, nous aurons des tâches urgentes et inattendues. C’est pourquoi nous devons prendre deux pomodoro comme tampon. Lorsque nous planifions notre journée, si nous suivons ces règles et ces conseils, je peux vous garantir que nous aurons des sessions très productives. Je voudrai également expliquer la psychologique qui se cache derrière cette technique, et pourquoi elle est efficace :

  • Premièrement, elle évite la procrastination : l’une des principales raisons pour lesquelles nous remettons à plus tard. Le fait de nous asseoir et de travailler et que les tâches semblent complexes et que nous ne savons même pas par où commencer, au lieu de commencer, nous allons sur youtube ou instagram et nous nous disons : « je commencerai à travailler dessus demain matin » et de cette façon de nombreux matins passent sans que nous ne commencions.

Pour cette raison, la technique pomodoro nous demande de décomposer nos tâches, projets ou objectifs importants en quelque chose que nous n’aurons à faire que pendant les 25 prochaines minutes. Elle nous permet de rester hyper concentrés sur une seule chose, et de ne pas nous sentir dépassé par l’énormité de notre tâche. Nous arrêtons de nous préoccuper du résultat au lieu de cela, nous prenons simplement un pomodoro à la fois.

  • Deuxièmement, elle combat les distractions. Si nous avons déjà été interrompu, alors que nous étions dans un état de transe, nous savons à quel point il peut être difficile de se reconcentrer. Pourtant, le flux constant d’informations qui affluent par le biais du mail, de tchat et de notification sur les médias sociaux requièrent de plus en plus notre attention. Il serait agréable de rejeter toute la responsabilité sur la technologie. Des études récentes suggèrent que plus de la moitié des distractions au travail sont auto infligée.

C’est-à-dire que nous nous déconcentrons nous-mêmes, en disant des choses comme : « cet email est trop important pour attendre, ou il me faut moins d’une minute pour consulter mon Facebook, etc » nous ne considérons pas ces petites choses comme une véritable distraction mais cette petite interruption s’additionne. De plus ce n’est pas seulement le temps que nous perdons en distraction, il faut aussi du temps et de l’énergie pour recentrer notre attention.

Après avoir changé de vitesse, notre esprit peut s’attarder sur la tâche précédente pendant 15 à 20 minutes jusqu’à ce qu’il retrouve sa pleine concentration. Consulter Facebook juste une minute, peut se transformer en 20 minutes d’efforts pour se remettre au travail. La technique pomodoro nous aide à résister à toutes ces autos interruptions et à entraîner notre cerveau à se concentrer. Chaque pomodoro est consacré à une seule tâche et chaque pause est l’occasion de se remettre à zéro et de ramener notre attention sur ce, sur quoi nous devrions travailler.

  • Troisièmement, le temps devient un ami et non un ennemi. Le concept du temps passe d’un aspect négatif (quelque chose qui a été perdu) à une représentation positive des événements accomplis. L’auteur appelle cela : « inversé le temps » car cela change la perception du temps d’une sauce abstraite d’anxiété à une mesure exacte de la productivité.
  • Quatrièmement, elle augmente notre productivité. Chaque pomodoro offre une occasion d’améliorer le précédent. L’auteur affirme que la concentration et la conscience conduisent à la vitesse et nous devenons meilleur à notre jeu de productivité. En outre, cette technique vise davantage la cohérence que la perfection. Chaque session est un nouveau départ pour évaluer nos objectifs. Nous mettre au défi de nous concentrer et limiter les distractions.
  • Cinquièmement, elle active la loi de Parkinson. Si vous ne le savez pas, la loi de Parkinson dit que le travail s’étend pour remplir le temps alloué. En d’autres termes : « si nous nous donnons 24 heures pour terminer un projet, la pression du temps nous oblige à le faire ». Si un professeur nous donne un semestre pour terminer un travail, devinez quoi ? il nous faudra un semestre pour le faire même s’il s’agit d’un travail de six heures.

Voilà pour ce qui est de la technique pomodoro. Comment avez-vous trouvé cet article, dites-le-moi en commentaire et je serai ravi de vous lire. Excellent weekend à vous. Que Dieu vous bénisse. A bientôt.  

Blogueur & Infopreneur Camerounais Le dur travail bât le talent, lorsque le talent ne travaille pas dur. Namasté 🙏

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Hello world.

This is a sample box, with some sample content in it.